Skip to content

San Francisco interdit la vente de fourrures neuves

Après les villes de West Hollywood et Berkeley en Californie, San Francisco devient la plus grande ville américaine à interdire la vente de fourrures neuves, confortant une fois de plus son image progressiste aux États-Unis.

Fourrure

Une victoire de plus dans le domaine

Une véritable avancée pour Katy Tang, membre du conseil de surveillance de la ville, à l’origine du vote de ce mardi 20 mars 2018 :

Katy Tang San Francisco Fourrure bannie

« Pour soutenir ceux qui n’ont pas la parole, mes collègues viennent de voter à 10 contre 0 pour soutenir ma proposition d’interdiction de la vente de vêtements ou accessoires de nouvelle fourrure à partir du 1er janvier 2019. Plus de profits sur le dos – littéralement – des animaux » pouvions-nous lire sur son compte Twitter.

Pour l’association de défense des animaux Humane Society International (HSI) c’est « une victoire historique pour des millions d’animaux confinés cruellement et tués pour leur peau ».

L’industrie de la fourrure en recul

Nous assistons ces dernières années à plusieurs avancées en matière de défense des animaux liés au commerce de la fourrure.

L’Inde et Sao Paulo en ont également prohibé la commercialisation et l’importation et d’après Humane Society International, le Royaume-Uni réfléchirait à son tour à une interdiction nationale de la fourrure.

Plusieurs pays tels que l’Autriche, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suisse – et dernièrement la République Tchèque – ont interdit les fermes animalières liées à cette industrie.

La Norvège a par ailleurs annoncé en début d’année qu’elle allait interdire les élevages d’animaux à fourrure, en démantelant de manière progressive ses 200 à 250 fermes, qui exploitent 610 000 visons et 150 000 renards.

De plus en plus de marques y renoncent elles aussi.

Fourrure

C’est dernièrement le cas de Versace et Furla, 2 marques italiennes qui viennent s’ajouter à la liste de celles ayant déjà entrepris la démarche (Armani, Calvin Klein, Hugo Boss, Ralph Lauren, Michael Kors ou encore Gucci).

« Un message fort au reste du monde »

D’après Katy Tang, « 50 millions d’animaux [sont] assassinés de manière horrible chaque année pour que nous puissions porter leur fourrure et avoir l’air à la mode ».

Ace Ventura en Afrique Fourrure

« J’espère que nous allons envoyer un message fort au reste du monde », a-t-elle ajouté, citée par le quotidien San Francisco Chronicle.

À partir du 1er janvier 2019, il sera donc interdit de commercialiser toute nouvelle pièce en fourrure (à l’exception des produits vintage, en mouton ou en agneau qui seront eux toujours autorisés).

Les commerçants ont jusqu’en 2020 pour écouler leur stock.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :